Quoi de neuf chez SMTK ?
Elle, graphiste chez SMTK


Si elle n’est pas à son bureau elle est sûrement en train de découper, écheniller, ou encore de peindre une enseigne ! Elle connaît les caractéristiques techniques de la plupart des matières et travaille au service infographie prépresse d’SMTK !

Rencontre avec elle, Audrey, graphiste prépresse à votre service chez SMTK !

Parle-moi de toi, et de ton parcours jusqu’à ton arrivée chez SMTK

Je suis originaire de Haute Savoie et je suis venue en Savoie à Chambéry pour mes études. J’ai fait un DUT packaging, emballage et conditionnement puis une licence professionnelle en communication et multimédia.

Pendant mes études j’ai fait tous mes stages dans des imprimeries. Le premier dans une petite dans laquelle je faisais à la fois de la création, de la préparation de fichier mais aussi de la production et des finitions.

Et le deuxième dans une plus grosse imprimerie avec pour mission beaucoup de conception en carton alvéolaire et Reboard. Je m’occupais aussi de la table de découpe Zünd.

J’ai appris à la fois le coté créatif et technique du secteur. Quand j’ai eu mon diplôme, SMTK cherchait un infographiste prépresse et j’ai été embauchée !

Que fais-tu chez SMTK, explique-moi ton métier ?

C’est super large ; je suis infographiste mais je fais autant des BAT (bon à tirer) que des mises en situation virtuelles ou de la création graphique.

Par exemple je peux adapter un logo ou un visuel sur un covering de véhicule ou faire toute la conception d’un stand pour un événement ou d’une structure en carton alvélolaire.

Il y a vraiment deux facettes dans l’industrie graphique : le coté créatif, c’est-à-dire l’idée, ce qu’on aimerait faire et le côté technique : ce qui est possible de faire en fonction du cahier des charges du client. Cela dépend du choix de la matière, et de ses propriétés aussi.

Dans la chaîne, je me trouve entre le chargé d’affaires et l’atelier. Je valide la faisabilité d’un projet et prépare les fichiers pour optimiser la consommation de matière à la production.
C’est un point important !

Qu’est ce qui te plaît dans l’impression ?

C’est vraiment le mélange de l’aspect graphique et technique des projets. C’est complet et très intéressant. J’aime me poser la question : « est ce que c’est faisable ? » et trouver des solutions techniques à la créativité. J’aime aussi beaucoup le coté créatif dû à la diversité des clients. C’est tellement varié qu’on ne peut pas s’ennuyer !

Et dans ton métier ?

J’aime travailler avec les chargés d’affaires, les clients et la production, c’est une place centrale !

J’adore quand je dois faire des projets dans lesquels il faut à la fois être créatif tout en jouant avec les possibilités techniques qui s’offrent à nous. Par exemple le covering du véhicule du Rallye Aicha des Gazelles ou encore les trophées des compétitions Red Bull.

Je me demande qu’est-ce que je peux faire avec les matières que nous avons ? Comment les assembler ? Avec l’atelier on réfléchit, on teste, pour que le résultat soit le plus beau possible. Mon objectif c’est de satisfaire le client.

Laissez un commentaire

Votre commentaire